Sonia Rolland parle du racisme

« Pour tout avouer, je suis surprise que l’on s’étonne encore de lire de telles réactions racistes, même si elles sont consternantes… »

Voilà les premiers mots de Sonia Rolland concernant la multitude de commentaires racistes qui ont déferlé sur le net après que  la ravissante Flora Coquerel, une jeune métisse de 19 ans, ait été élue Miss France 2014.

Pour celle qui a remporté le même titre en 1999, de telles réactions n’ont rien de surprenant, puisque déjà à l’époque de son élection, même si les réseaux sociaux n’existaient pas, elle « [avait]reçu environ 2700 lettres d’insultes ».

« Je me souviens d’une enveloppe qui contenait des excréments, assortis d’un petit mot : « Voilà ce que tu m’évoques quand je te vois à la télé. » J’ai eu des crottes ramassées dans la rue sur mon paillasson, des crachats sur ma porte. On a aussi déchiré la toile de ma voiture après y avoir écrit « négresse » en énorme… J’avais 18 ans, ça a été très violent. »

Tout au long de l’interview, Sonia Rolland revient sur son parcours et décrit sa violente confrontation avec le racisme en France.

Pour lire l’intégralité de ces propos recueillis par Louise Pothier, pour le Nouvel Observateur, c’est par ici.