L’Afrique aux Trans Musicales

 

Si les Trans Musicales ont d’abord été vues comme un festival faisant la part belle au rock européen et américain, l’élargissement du spectre de la programmation dans les années 1980 et 1990 a donné progressivement une place de plus en plus importante à d’autres musiques dont les musiques africaines, via des artistes vivant en Afrique ou exilés, voire même des descendants d’exilés africains cultivant leurs racines sur d’autres continents.

 

Lous©onziememois

Lous©onziememois

Cette place dans la programmation est vite devenue incontournable à partir du moment où l’on reconnaissait l’influence déterminante des musiques africaines sur tout un pan de la création musicale dans les Caraïbes et sur le continent américain (puis le reste du monde) depuis cinq siècles.

Cette année, deux conférences-concerts célébreront l’Afrique :

Vendredi 6 décembre à 14h00

Les Multiples visages de la musique dans l’Afrique d’aujourd’hui
avec un concert de Continuadores
À travers huit portraits d’artistes et de groupes actuels, cette conférence décrira la diversité musicale du continent africain ; une impressionnante mosaïque où cohabitent trois tendances : tradition, innovation et mondialisation.
Samedi 7 décembre à 14h00

Les conditions de la création musicale aujourd’hui en Afrique
avec un concert de Guiss Guiss Bou Bess
Depuis l’avènement du concept de world music dans les années 1980, de nombreuses évolutions ont eu lieu en Afrique en matière de création, production, et diffusion de la musique. Différents acteurs viendront en témoigner dans le cadre d’un tout nouveau format de conférence.

Et une exposition  des disques consacrés aux artistes africains qui ont joué aux trans intitulée “L’Afrique aux Trans Musicales” sera visible à l’Ubu lors des soirs de concert, dans l’espace bar de la salle

 

Entrée gratuite, sans réservation (sauf groupes) dans la limite des places disponibles

UBU

1 rue st Helier

35000 Rennes