Découvrez « Lettre à la République », le nouveau morceau engagé de Kery James.

 

Le sage du rap français est enfin de retour après deux ans d’absence.

Kery James marque ce retour avec « Lettre à la République », titre encore une fois engagé -ce qui n’étonnera sans doute pas ceux qui connaissent le rappeur- et donc aussi titre polémique, qui devrait faire parler de lui car il fait ici référence aux erreurs du passé (colonisation…) et du présent (racisme, discrimination…) de cette douce France. Alors que la France est en plein débat pour les élections présidentielles qui ont lieu dans moins de deux mois, ce morceau et clip semblent tomber à pic pour reveiller les français, et aussi et surtout comme l’annonce le titre du morceau, pour envoyer un message aux dirigeants de cette République française.

« Narco-trafics, braquages, violences, crimes, que font mes frères si ce n’est des sous comme dans Clearstream. Qui peut faire la leçon ? Vous ? Abuseurs de biens sociaux, détourneurs de fonds. De vrais voyous en costard, bande d’hypocrites. Est-ce que les Français ont les dirigeants qu’ils méritent. »

Rap engagé et non commercial, Kery James se distingue de certains de ses confrères rappeurs, mais certains pourraient se demander si l’artiste ne dresse pas dans ce morceau un tableau de la France plutôt simpliste, manichéen avec des ‘blancs’ méchants, et des ‘arabes/musulmans/noirs’ victimes. A ceux là, on pourrait répondre que le rappeur d’origine haïtienne s’adressant au Gouvernement français d’aujourd’hui, évoque la stigmatisation qu’ils font des arabes, musulmans, et noirs de France car cette injustice d’antan affirme-t-il, sévit encore aujourd’hui. Alors, sans doute ses propos choquent-ils mais comment donc attirer l’attention sur ces messages ? et puis au fond, n’a-t-il pas raison ?

Qu’en pensez-vous ?

Ce morceau est extrait de « 92.2012 », son album/dvd qui sortira le 2 avril 2012 et comprend douze titres emblématiques du rappeur, complètement revisités avec notamment des textes différents et de nouveaux instrus. Et par ailleurs, « Lettre à la République » correspond au seul morceau inédit de l’album.