Jermaine Jackson reprend en version pop 2012, « Blame it on the boogie ».