NEW YORK — Le thème de la Femme est le point névralgique d’une nouvelle expo – boutique éphémère mise en place par le designer Duro Olowu.

De  meubles Claude Lalanne aux photographies vintage des années 1950 par Eve Arnold, « Duro Olowu: More Material », actuellement au Salon 94 dans le quartier de Bowery (New York), utilise mode, cinéma et art pour «montrer une rébellion féminine d’une manière élégante et moins conflictuelle» affirmait Olowu à Blouin Artinfo lors du vernissage de l’expo le 26 juin dernier.

L’exposition a été mise sur pied en deux ans par Olowu, qui est marié à Thelma Golden, directrice du Studio Museum de Harlem. Il cite ses artistes favoris tels que Picasso, Matisse, les surréalistes et Cindy Sherman. Olowu dit: « Cette exposition est importante parce que pendant longtemps il y avait une relation entre art et mode, et une appréciation de la beauté et de l’intégrité qui a disparu parce que nous vivons dans un monde commercial. J’adore la mode, mais ce n’est pas toute ma vie. Voilà comment j’apprécie le travail d’autres personnes. Pour moi c’est rafraîchissant. »

Expliquant comment l’art inspire lui et sa conception, il a ajouté: « la véritable révolution pour moi ne pas toujours vient sous la forme de l’expression la plus extrême. Que ce soit abstrait ou contemporain, sort de l’expérience de quelque chose que j’admire, et j’ai un réel respect pour les artistes représentés ici. »

Olowu a concoté un mélange éclectique d’œuvres de partout dans le monde. Photographies par Jimmy DeSana, Cindy Sherman, Malick Sidibé, Laurie Simmons, Lorna Simpson, Juergen Teller et Weems sont présentées aux côtés de dessins par Antonio Lopez, d’illustrations par Antonio Pippolini et une nouvelle œuvre vidéo de Hassan Hajjaj. Il y a aussi des bijoux par l’artiste Français basé à Los Angeles Sylvie Auvray; des tapisseries de l’artiste Français Caroline Achainntre; des montures sculpturale par Kenyan Cyrus Kabiru; et des sacs en plastique récupérés et transformés en objets fétichistes opulents du New-yorkais Josh Blackwell. Des œuvres influentes d’artistes comme Rachel Feinstein, Stanley Whitney, Nick Cave, Barkley Hendricks, Glenn Ligon, Helen Marden, Lynette Yiadom-Bote et Jerzy Zielinksi, sont également inclus.

Depuis le lancement de son label en 2004, Olowu, né à Lagos, basé à Londres, a remporté diverses récompenses, y compris celle de nouveau Designer de l’année du British Fashion Council en 2005 et est connu pour son savoir-faire, ses imprimés originaux et tissus vintage inspirés par son héritage jamaïcano-nigérian. Une installation spectaculaire de costumes de femmes Yoruba, allant du début au milieu du XXe siècle, donne un aperçu de certaines matières inspirant le créateur, tout comme une variété de capes, qu’il a conçu pour des collections récentes. Des oeuvres sélectionnées sont en vente dans la boutique éphémère.

“Duro Olowu: More Material” au Salon 94, 243 Bowery jusqu’au 1 août. Cliquez sur la Galerie pour voir quelques photos de l’expo.

Source : Blouinartinfo.com
Photos par Jeff Elstone/ Salon 94