Lancé en janvier par trois jeunes entrepreneures, My couture corner est un site de location de robes de grandes marques, issues des collections actuelles, à un prix compétitif. Près d’une vingtaine de griffes et créateurs ont déjà répondu présent dont Alberta Ferretti, Jay Ahr, Fendi, ou encore Catherine Malandrino.

1867

Les trois fondatrices, Manon Durst, Charlotte Escande et Annabelle Nahum. qui ont toutes trois réalisé un cursus en école de commerce, ont eu l’idée de créer leur site à la suite d’une aventure commune: « une amie en commun se mariait et nous avons réalisé la difficulté de trouver LA robe parfaite pour l’occasion », expliquent-elles.

Elles ont donc souhaité créer un site qui mette enfin à la portée des femmes des robes haut de gamme et actuelles, à prix doux: « nous souhaitons que notre site s’adresse à toutes les femmes. C’est la raison pour laquelle nos robes sont disponibles en plusieurs tailles, au moins deux par modèle, jusqu’à quatre pour certaines (du 36 au 42). Nos tarifs de location sont aussi étudiés pour s’adapter à différents budgets. Ils se situent entre 50 euros et 200 euros, pour des robes dont la valeur varie entre 500 euros et 3000 euros », déclare Charlotte Escande.

Pour parvenir à proposer ces robes de créateurs, les jeunes femmes ont dû convaincre les marques de jouer le jeu. « Notre plus gros obstacle a été de convaincre les marques. Certaines demandaient un minimum de commandes qui était supérieur à ce que l’on voulait et d’autres n’adhéraient tout simplement pas au concept. Globalement, ça s’est bien passé mais on a constaté que les marques françaises étaient les plus réticentes. A l’avenir, dénicher des nouveaux créateurs est un gros enjeu pour nous et un vrai travail que nous comptons bien faire », ajoute la cofondatrice.

Actuellement, parmi les créateurs présentés sur My couture corner, 80 % sont déjà connus mais 20 % d’entre eux sont encore en quête de notoriété auprès du grand public. Un véritable parti pris pour le site: « Les petits créateurs nous prêtent leurs pièces et nous leur reversons une commission », explique-t-elle.

En plus des robes, les jeunes entrepreneures devraient, dans les semaines à venir, proposer des accessoires: vestes, pochettes, chapeaux… L’objectif à terme étant de proposer une tenue complète.

En termes de fonctionnement, My couture corner se veut 100 % online, c’est pourquoi, le site devrait très vite adopter un outil permettant de calculer en ligne la bonne taille. En effet, pour l’instant, afin d’éviter les abus, la robe doit être renvoyée dans la journée en cas d’erreur de taille…

Par ailleurs, pour limiter ce genre de problème, les trois fondatrices, envisagent de lancer un nouveau service via coursier à Paris: deux à trois robes seraient livrées, la cliente aurait une heure pour procéder aux essayages.

Une idée qui est encore à l’état de projet mais qui constituerait selon Charlotte Escande, « un véritable atout car les problèmes de taille restent un véritable frein à la location ».
Par Anne-Sophie Savenier pour Fashion Mag.