Présent jusqu’à fin octobre dans la boutique Maria Luisa du Printemps Haussmann, Alexander Wang va déménager ses collections, et étoffer l’offre au passage, début novembre, avec l’installation de son premier corner dans un des grands magasins parisiens au 2e étage. Une première adresse « en grand » qui vient s’ajouter à la quinzaine de points de vente sur l’Hexagone, dont Franck & Fils, Le Bon Marché, Merci, Montaigne Market, …

Alexander Wang, automne-hiver 2011/2012

Chouchou des fashionistas new-yorkaises, ayant remporté les CFDA Fashion Awards l’an passé, Alexander Wang a en quelques saisons internationalisé avec succès ses collections. Il s’est récemment entouré de l’ancien président de Marc Jacobs pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Inde: Rodrigo Bazan. Une première pour la marque qui jusqu’alors confiait la gestion à un « cercle proche », son frère et sa belle-sœur, Dennis et Aimie Wang.

Ainsi, à 27 ans, il a posé les bases d’une griffe de créateur qui peut s’inscrire dans le quotidien des vestiaires féminins. Sa formule, le chic sans carcan, des looks « prêt-à-l’emploi », travaillés mais pleinement ancrés sur le terrain du « portable », et surtout des prix en-deçà de la ligne « créateur ». Résultat, en seulement quatre ans, la marque, entre sa première ligne Alexander Wang et la « bis » T by Alexander Wang, est diffusée à travers une trentaine de pays, hors Etats-Unis. Sur le continent américain, elle compte près de 60 points de vente, dont un flagship ouvert récemment à New York, 103 Grand Street.

En visibilité comme en diffusion, Alexander Wang renforce désormais ses assises européennes. Invité d’honneur du dernier salon White à Milan, il est pour l’heure distribué à travers une trentaine de points de vente italiens. En Angleterre, un des premiers marchés européens à le suivre, la griffe s’affiche dans les spots incontournables de la capitale britannique (Dover Street Market, Liberty, Browns, Kurt Geiger, …) et sur net-a-porter.com.

En Asie, le Japon affiche une cinquantaine de points de vente, mais c’est en Chine que se concentrent les efforts pour l’an prochain. En effet, Alexander Wang ambitionne l’ouverture d’une seconde boutique à l’enseigne à Pékin pour 2012. Pour l’heure, les collections sont présentes notamment chez Harvey Nichols et Joyce Hong Kong, Joyce Shanghai, Lane Crawford Pékin.

Par Emilie-Alice Fabrizi pour FashionMag.fr