NIAMEY, 30 sept 2011 (AFP) – Le créateur nigérien Alphadi, styliste renommé en Afrique, a annoncé vendredi que son Festival de la mode africaine (Fima) aurait lieu comme prévu en novembre à Niamey, malgré l’incendie survenu la veille dans ses ateliers.

Le créateur dans atelier en février dernier. Afp.com/Boureima Hama

« Le Fima aura bel et bien lieu aux dates prévues, c’est-à-dire du 23 au 27 novembre à Niamey », a déclaré à l’AFP Alphadi, assurant que « ce qui s’est passé n’a rien n’avoir avec la tenue du Fima ». Les ateliers du créateur, dans le centre de la capitale, ont été ravagés jeudi par un incendie.

Ce festival « événement phare pour le Niger sera plus grand que jamais », a lancé le styliste, de son vrai nom Seidnaly Sidahmed Alphadi.

« Nous allons ouvrir le Niger aux Européens et montrer au monde que le Niger est un pays sûr », a-t-il ajouté, alors que le pays est sous la menace d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), qui y commet des rapts, en particulier d’Occidentaux.

Créé en 1998 par Alphadi, le Fima, festival bisannuel, propose des regards croisés entre créateurs de mode africains et occidentaux. Pour cette 8e édition, Alphadi doit y présenter ses propres créations avec celles d’autres stylistes.

En 2000, ses locaux avaient été vandalisés par des militants islamistes hostiles à la tenue du Fima au Niger, pays à majorité musulmane. L’origine du dernier sinistre est encore inconnue.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2011 Agence France-Presse