En matière de sacs à main, les soeurs Olsen aiment le beau..et le (très) cher. En effet, les jumelles, passées d’actrices à designers et femmes d’affaires, ne lésinent pas sur les prix de leur marque, The Row. L’an dernier déjà, elles avaient provoqué un véritable scandale en vendant ce sac à dos en vraie peau d’alligator, pour la modique somme de 39.000 dollars (un peu plus de 30.000 euros).

Sac en peau d’alligator, The Row

Les associations de protection des animaux s’étaient insurgées contre les deux jeunes femmes, mais il faut croire que ces dernières ne s’en préoccupent pas spécialement, puisque la marque The Row récidive ! Cette fois, c’est un sac comportant plusieurs fourrures d’animaux différents qui est commercialisé à 16.900 dollars (près de 13.500 euros).

Sac en fourrure The Row

Une fois de plus, les associations, notamment PETA, sont montées au créneau, accusant Mary-Kate et Ashley Olsen de « manquer de créativité » et de vouloir compenser cela par « le buzz ». Un avis qui doit sûrement différer de celui de la plus grande fédération de mode américaine, le CFDA (Council of Fashion Designers of America) qui a remis le prix de la meilleure marque de prêt-à-porter en 2012 à The Row.

Bien évidemment, il reste une question en suspens: QUI serait assez folle pour acheter un sac à ce prix ? Bien plus de gens que l’on ne pourrait le penser. Rappelons que le sac en alligator cité plus haut a été en rupture de stock en quelques semaines (même si l’on ne sait pas forcément combien de ces sacs étaient disponibles à la vente). Et n’oublions pas non plus notre chère Beyoncé, qui en 2007, portait fièrement un des sacs les plus chers de l’histoire jusqu’à nos jours: le Tribute de Louis Vuitton, fabriqué uniquement en 5 exemplaires (pour les US du moins) et vendu à 52.500 dollars (près de 42.000 euros).

La crise ? Quelle crise ?