A New York, la mode bat son plein avec la semaine des collections Printemps/Eté 2012. A mi-chemin de ce marathon Fashion, quelques jours avant que la ville de Londres ne prenne le relai, la rédaction de FASHIZBLACK dresse un compte-rendu de quelques défilés vus jusqu’ici.

Première et belle surprise de cette Fashion Week : la collection d’Alexander Wang. Nous devons l’avouer, nous n’avons pas toujours été conquis par les précédentes propositions du créateur d’origine chinoise qui s’est toujours limité à du commercialement viable (personne ne lui en voudra ceci dit) et un sportwear de plus en plus répétitif au fil des saisons. Ici, force est de constater l’évolution dans le travail d’Alexander Wang en maturité et en précision. La ligne est juste et surtout l’ensemble à un aspect beaucoup plus couture, loin d’être désagréable. Des looks noirs et blancs, strictes, ouvrent le show. Ca évoque Courrèges, c’est limpide. Jusqu’à la fin, on reste dans cette atmosphère futuriste et à la fois très années 60. Convaincant.

Evolution tout aussi palpable du côté du styliste français depuis expatrié à New York Joseph Altuzarra. Son travail se veut plus élégant, les coupes abouties. Pour les tenues de jours, le créateur préconise une allure de bourgeoise un brin audacieuse avec de classieux manteaux et autres capes aux teintes neutres. Le soir, la bourgeoise s’émancipe un peu de ses codes et ose des drapés, du doré, des associations d’imprimés, des superpositions …. Bel exercice de style dans l’ensemble.

Saison après saison, Victoria Bechkam continue de prouver et de démontrer qu’elle ne démérite pas la crédibilité fashion qui lui est enfin accordée. Pour ce nouvel opus, elle explore un style plus sobre, moins glamour, davantage dans la maîtrise. Les premiers modèles sont relax : des blouses de crêpes blanches, des jupes fittées et souples, des chaussures de garçons faciles … Puis, cet arsenal laisse place à une silhouette d’inspiration années 20, construite avec précision. On retrouve par la suite la grammaire VB, du sexy contrasté avec des volumes aseptisés. Well done Vicky !

Pour la première fois, David Tlale, designer sud-africain présentait sa collection dans le cadre du calendrier officiel de la Fashion Week. Des inspirations africaines, de l’excentricité, des matières riches et délicates… On a eu droit à du très beau David Tlale.