Pour la saison printemps/été à venir, Ricardo Tisci nous propose une collection métisse, entre Asie et Afrique. Pour valoriser cette aspect de la collection, la make-up artist Pat McGrath a imaginé un masque spectaculaire, entièrement fait de sequins, rappelant autant les rites tribaux que le théâtre Kabuki. Comme pour métaphoriser la rencontre parfois conflictuelle de deux cultures, Riccardo Tisci a « décoré » son podium de voitures accidentées. Du point de vue des silhouettes, le designer réinvente le kimono en jouant avec la superposition, tandis que les tenues plissées ressemblent à des costumes traditionnels tribaux. Les plumes, le maquillage et les paillettes fusionnent pour donner naissance à une collection qui marquera à n’en pas douter l’esprit des passionnés de mode.