Il semblerait que pour cette saison,  » le romantisme » ait inspiré plus d’un créateur. Nina Ricci ne déroge pas à cette tendance, et propose une femme Ricci toute en douceur et délicatesse. Les silhouettes sont presque toutes dans des tons de blanc, les coupes sont féminines et classiques, et la dentelle est presque omniprésente. On identifie une sorte d’hommage à la féminité « d’antan » qui confère beaucoup de charme à la collection. Cependant, ici et là, quelques notes audacieuses attirent le regard: la rencontre de la jupe-crayon et de la transparence, sans oublier l’imprimé-fleur impressionniste qui introduit de la couleur dans le défilé.