Cette année le prix Nobel de la paix a récompensé deux femmes africaines pour leur action pour la promotion de la démocratie, la paix et l’égalité des sexes. Il s’agit des libériennes Ellen Johnson Sirleaf, présidente du Libéria et Leymah Gbowee, activiste.

Il s’agit des deux premières femmes à remporter ce prix depuis Wangari Maathai, morte le mois dernier.

Plus de 250 personnes ont été nominées pour ce prix; on disait les blogueuses -qui ont rapporté les événements du printemps arabe- de Tunisie et de d’Égypte favorites.

Leymah Gbowee a reçu son prix pour ses actions d’unification des peuples chrétiens et musulmans malgré les discours des chefs guerriers à travers son association The Women for Peace movement.