En voici un dont on se demande encore pourquoi il n’a toujours pas plus de renommée que ça. Lupe Fiasco vient de dévoiler son dernier clip dénommé « B*tch Bad ». Dans ce vidéoclip ne se prêtant aucunement à être obscène, Lupe Fiasco dénonce clairement la vulgarisation du terme « bitch », utilisé dorénavant par (presque) tous : rappers, hommes, femmes …et enfants. En particulier les jeunes fillettes qui auraient tendance ces derniers années à un peu plus s’identifier aux demoiselles dénudées des clips américains. Dans une ambiance rétro, Lupe prend aussi l’occasion de ce clip pour rendre hommage à l’acteur activiste Paul Robeson et les noirs en général qui ont eu à subir la forme théâtrale raciste du « blackface »*** il y a de cela quelques siècles.

Fidèle à lui-même, Lupe Fiasco s’engage encore une fois pour la bonne cause. Conscientiser un public aujourd’hui ancré dans une logique de consommation qui le pousse à avaler sans aucune reflexion profonde ce qu’il voit, ce qu’on lui dit etc, Lupe Fiasco s’en est fait une croisade. En espérant que sa lutte porte ses fruits, je vous propose de découvrir son superbe travail.

Enjoy !!

« B*tch Bad » est extrait de son album, « Food and Liquor II » dans les bacs le 25 septembre 2012.

 

***BLACKFACE : Forme théâtrale pratiquée dans les minstrel shows, puis dans le vaudeville, dans lequel le comédien incarne une caricature stéréotypée de personnes noires. Après avoir gagné en popularité au XIXème siècle, le blackface se distingue du minstrel show et devient un mouvement à part entière au début du XXème siècle, jusqu’à disparaître à partir des années 1960 suite au mouvement afro-américain des droits civiques.  [SOURCE WIKIPEDIA]