Avec un album « Master of my make-believe » (à écouter d’urgence si ce n’est pas déjà fait) pourtant sorti le 24 avril dernier, ce n’est que récemment que l’on a pu découvrir le second clip, « The Keepers », extrait de son album.

Santigold c’est l’originalité à l’état pur. Ceci se ressent ainsi encore une fois dans son nouveau clip décalé, où l’artiste émet une sévère critique de la société américaine qui ferait la politique de l’autruche. « Non, tout le monde il n’est pas beau, il n’est pas content_La vie n’est pas rose, bien au contraire », voici ce que Santigold raconterait vraiment au travers de ce morceau et de ce clip évoquant le côté superficiel (physique et mental) des gens d’aujourd’hui, la pollution, les OGM, la criminalité devenue banale et en hausse, la solitude des personnes âgées, la violence domestique… L’Amérique selon Santigold ne devrait pas dormir sur ses deux oreilles, et elle nous le fait savoir avec « The keepers » qui s’annonce être une petite réussite à la « Disparate youth ».

Enjoy !