Il aura fallu plus de deux ans et demi depuis son rachat par le groupe Beaumanoir pour que La City montre de nouvelles ambitions. La marque n’est aujourd’hui plus une enseigne, puisque sa soixantaine de boutiques d’alors ont été cédées ou ont basculé sous un autre nom du groupe. Elle entend néanmoins amorcer un retour en cette rentrée avec notamment le lancement d’un nouveau site e-commerce remanié, voué à être désormais son principal canal de distribution.

cf74

Confiée à Korben, branche digitale de Beaumanoir, et au prestataire Solusquare, la nouvelle vitrine web de La City se fait l’illustration du positionnement des collections. C’est sur les épaules de Raul Cruz Bonilla, ex-Cache Cache, que repose le processus de renouveau de La City depuis un peu moins d’un an. Le directeur de marque qui rapporte au directeur général, Mathieu Hamelle, a ainsi pour mission de reconquérir les « working girls ». Car c’est toujours sur le segment du businesswear que La City se positionne.

« La collection a été conçue afin que La City reste le réflexe pour toutes les femmes citadines qui souhaitent allier mode, élégance et confort. Ainsi, la nouvelle collection comprend une centaine de pièces dont les coupes, les matières et les couleurs ont été repensées », déclare Raul Cruz Bonilla.

Outre son propre site marchand, La City sera également vendue cette saison sur d’autres acteurs du e-commerce (Brandalley ou Spartoo notamment) mais aussi en corners dans les « multistores » du groupe Beaumanoir. La City compte à ce jour six corners dans les multimarques qui recensent les marques Bonobo ou Cache Cache notamment, mais aussi au sein du flagship Morgan des Champs-Elysées. Des points de vente que le groupe entend développer à raison d’une dizaine supplémentaires chaque année.

Via  Anaïs  Lerévérend  pour Fashionmag.com