Entré en mai 2010 à la direction artistique, Giles Deacon n’aurait pas fait mentir les statistiques de la maison Ungaro (propriété d’Asim Abdullah). Dans un bref communiqué, elle annonce la fin de la collaboration avec le styliste. En revanche, la maison maintient son défilé le 3 octobre qui pour l’heure, devrait se solder par un final sans sortie.

Pilotée par Jeffry Aronsson depuis quelques mois, la maison repart donc en quête d’un directeur artistique. Arrivé pour reprendre en main les lignes femme et homme, Giles Deacon avait pour mission de « réinterpréter le riche héritage d’Ungaro avec une approche contemporaine ». Au final, deux saisons auront eu raison de la collaboration. Giles Deacon, sixième à occuper le poste en cinq ans, n’aura pas convaincu les hautes instances.

La maison n’a pas fait de commentaire sur les raisons de cette séparation ni sur le potentiel successeur. Reste qu’Emanuel Ungaro, maison de l’avenue Montaigne au passé glorieux, a depuis le départ de Peter Dundas, des difficultés à caler ses lignes sur la continuité.

Par Emilie-Alice Fabrizi
pour Fashion Mag